Textes et citations

28 avril 2009

N’abandonne surtout pas

Filed under: Poème — by fanahy @ 10:38

Lorsque dans ta vie, rien ne va plus, que les problèmes
tourmentent ton esprit et que l’argent te cause tant de soucis…

Repose-toi s’il le faut,
Mais n’abandonne surtout pas.

Lorsque trop d’erreurs ont été commises,
que tout ton univers menace de s’écrouler et fatigué,
tu sens la confiance t’abandonner…

Repose-toi s’il le faut,
Mais n’abandonne surtout pas.

Tu sais, la vie est parfois étrange,
avec son lot de surprises et d’imprévus,
il ne nous est pas donné de savoir à l’avance
combien d’étapes nous devrons franchir ni
combien d’obstacles nous aurons à surmonter
avant d’atteindre le bonheur et la réussite.
Combien de gens ont malheureusement cessé de lutter
alors qu’il n’aurait peut-être fallu qu’un petit pas de plus
pour transformer un échec en réussite.

Et pourtant, un pas à la fois n’est jamais trop difficile.
Tu dois donc avoir le courage et la ténacité nécessaire
pour faire ce petit pas de plus en affirmant que la vie
est une grande puissance amie qui se tient toujours à tes côtés,
prête à te porter secours.

Tu verras alors que cette attitude appellera,
du plus profond de toi-même, des forces de vie
que tu ne soupçonnais même pas et qui t’aideront
à réaliser ce que tu entreprendras.

Mais surtout et avant tout, rappelle-toi bien,
Quand dans ta vie, des moments difficiles viendront…

Repose-toi s’il le faut,
Mais n’abandonne surtout pas.

Quand la route est remplie d’obstacles
et que tu n’attends aucun miracle
il est permis de t’arrêter
mais non d’abandonner.

Quand le succès te fuit
et que le doute t’envahit
peut-être qu’à ton insu
tu es tout près du but.

C’est quand tu as tout essayé
qu’il ne faut pas abandonner.

Auteur inconnu

4 commentaires »

  1. Salut

    L’auteur n’est pas inconnu..il s’agit tout simplement du poète « Jim Wolf »
    Pour sa biographie précise et détaillée ..pas d’infos à première vue sur le net mais avec un peu de recherches qui sait.

    Commentaire par Samiii — 27 mai 2009 @ 5:26 |Répondre

  2. Tu nous manque déjà, tu me manque déjà.Désolée, c’est peut-être égocentrique de penser que tes soucis ont rapport avec moi, avec notre conversation de jeudi soir.Mais Tu allais bien et le lendemain, plus du tout…Alors pardonnes mon impatience mais fallait que je te dise ces qq mots car ils pourront, si tes soucis ont rapport avec moi, t’aider…Te souviens-tu lors de cette conversation m’avoir demandée de rester, rester au sein de notre groupe et rester concentrée.Je t’ai dis OK et je le pense toujours.Je ferai ce que tu veux car je veux que tu sois heureux.Je n’ai jamais voulu te faire souffrir, te faire choisir, te faire partir…je voulais juste de la sincérité.Je comprends tes craintes.La sincérité envers moi passe par la sincérité envers toi et c’est dur, car c’est un monde qui s’écroule.Moi aussi, j’ai peur…Je me bats entre ma raison et mon coeur.J’ai juste avancé plus vite dans ce processus mais c’est plus facile d’écouter son coeur quand l’autre écoute sa raison, il y a moins de risque…Je ferai ce que tu me demandes si tant est que je comprenne ce que tu veuilles.C’est là la difficulté je pense…Mais je vais Rester, rester concentrée à notre activité commune et essayer de reprendre le court de ma vie.Ce ne sera pas facile car c’est ma vie qui est entre parenthèses depuis un an…Je n’avais jamais aimé avec mon coeur, c’est la première fois pour moi, 1er fois pour moi qu’on m’embrasse comme cela. Mais je te promets de tout faire pour, afin de sauvegarder ta vie, notre groupe et notre amitié qui j’espère durera au delà de tout cela.Je regrêtte de ne pas avoir comprit les parôles de ton dernier poême…Tu sauras duquel je veux parler…,Notre mode communication n’est pas simple, notre situation non plus mais je garderai au fond de moi, en SILENCE cette fois, un gd amour pour toi,Le souvenir de nos échanges, de nos rires, de nos étreintes si passionnées; une profonde conviction, et la force d’y croire encore comme j’y ai toujours cru depuis le début.Je cherche depuis longtemps à me faire un tatouage, mais je n’ai jamais sû quel motif choisir.J’ai trouvé…Une coccinelle…Apres ces qq mots qui me semblaient importants de te dire, je promets de te laisser, de ne plus rien de dire de « pertubant » et de ne plus rien de te dder.Je serai toujours là pour toi.Prends soin de toi, de ta vie.Prends le temps qu’il te faut pour aller mieux et reviens nous heureux dans ce groupe si chèr à nous deux.La miss.

    Commentaire par LA MISS. — 10 septembre 2012 @ 2:16 |Répondre

  3. magnifique poeme

    Commentaire par M. — 21 septembre 2012 @ 2:50 |Répondre

  4. cool !

    Commentaire par gg — 29 décembre 2012 @ 1:39 |Répondre


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :